Chaussures De Football Nike, Nike Roshe Run Soldes
Shopping Cart   Now in your cart 0 items


Currencies:
français
Languages:

free shipping

News; Chaussures De Foot Nike Magista Obra II ACC FG Noir Or Shop

Published: vendredi 24 mars 2017


1 de Donald Trump J'ai pris toute une dcision. Tellement inattendue que je me sens fbrile. Bon, Nike Magista Obra II en mme temps, celle ci n'est pas trs importante dans ma vie personnelle, mais elle est tout de mme symbolique et reprsentative de mon poque. Voici: j'ai dcid que j'allais devenir la fan 1 de Donald Trump. Je vous entends dj grogner, bande de cyniques! Ne vous inquitez pas: ma sant mentale va trs bien. J'ai choisi que j'allais admirer, soutenir, encourager et vanter cet homme. Je vais dire de lui, qui veut bien l'entendre, qu'il est une personne brillante, qu'il a un sens de l'humour dbrid, qu'il possde une vision claire et qu'il est avant gardiste. Trump est un visionnaire, vraiment. Et un tre trs inspirant, hors du commun. Rien de moins. J'ai une condition, toutefois. Ou un rve. Un espoir. Ou alors une prmonition. C'est que celui ci organise une confrence de presse. Une grosse confrence de presse. Qu'il s'assure que celle ci soit diffuse partout sur la plante et dans la Voie lacte. Voici peu prs comment l'vnement se droulerait. Premirement, le titre : What the World must know about Trump. Chaussures De Foot Nike Magista Je me rends, avec tous les journalistes qui ont russi se dplacer jusqu' l'locution du politicien, qui promet d'tre mmorable. a commence. Le voil qui s'installe sur le podium. Je ne peux dtacher mon regard de l'homme grandiose. Il a surement mis des chaussures avec talons intgrs pour paratre plus grand. Son veston cache des endroits stratgiques des coussinets pour qu'il semble plus imposant, peut tre mme muscl. Il avance d'un pas surassur, son sempiternel toupet dor dcoiff avec son habituelle prcision, la bouche fronce qui nous rappelle la partie anatomique d'un postrieur aviaire bien connu, les paupires demi closes abritant un regard assur, dtermin et lgrement arrogant, les sourcils asymtriques prts suivre le mouvement d'un rire entendu. Il avance donc, grand, fier, confiant, le teint aussi dor que si on avait fabriqu une crme auto bronzante expressment pour lui en faisant fondre tout ce qu'il possde d'or, de bijoux et de milliards. On peroit ses mains, son index nerveux, prt se brandir au moindre commentaire dsobligeant, frtillant d'envie de se dresser tel un monolithe, une arme massive prte faire taire ses dtracteurs, un bazooka militaire entran vaporiser toute forme d'intelligence qui ose se manifester, voire le contester. Il s'immobilise enfin derrire le micro. Curieusement, il attend le silence. Une grande motion semble l'envahir. Ses traits se contractent brivement avant de se dtendre. Un sentiment qu'on n'a peu prs jamais vu sur son visage semble vouloir s'installer. Les journalistes sont confus. Qui est cet homme? Est il moins. non, c'est impossible. Le doute persiste pourtant. Est il moins. jaune? Pas le temps de rflchir davantage: le politicien va parler. On dirait qu'il a renvoy la ferme le postrieur aviaire qui se tenait sur ses lvres depuis que toutes les camras du monde lui font l'amour. Bref. Le voici qui prend le micro. Chers amis, bonjour.





Merci de vous tre dplacs pour cette confrence de presse. Je vous garantis que vous ne le regretterez pas. Il s'arrte encore. Ces sourcils ont une courbe normale, ce qui est trange. Son regard est presque franc. Qu'est ce qui se passe? Est ce un imposteur? A t il un gentil frre jumeau? Dans la foule, une vague de curiosit balaie le plancher. Je suis ici aujourd'hui pour vous dire la vrit. J'espre que vous pourrez la comprendre et surtout, la supporter. Un autre silence. Il nous dvore des yeux. Il prend son temps. Qu'est ce qu'il attend? On sent que les agents du service de scurit sont sur les dents. Est il en train de faire un coup d'tat? Ou un coup d'clat? Nous sommes suspendus ses lvres. En observant de plus prs, un constat qui confirme: la poule est dcidment partie. Victoire! La vrit, plusieurs d'entre vous s'en doutent. Quelques uns l'ont pratiquement dvoile de nombreuses reprises. La voici. Ma campagne lectorale est compltement et entirement une blague. Il s'agit en fait de la plus grande production de tl ralit jamais ralise. Tous les grands producteurs de la tlvision amricaine sont complices: ils travaillent TOUS ensemble pour cet vnement d'une importance sans prcdent. Aprs un silence de mort, la foule est en dlire. On texte l'info qui mieux mieux l'diteur. On rit, on crie, on hurle, on se flicite, on veut se battre. Quelques journalistes cowboys dgainent et on entend des coups de feu tirs vers le ciel. Heureusement, personne n'est bless. Massivement engourdis depuis au moins Columbine, on a l'habitude: personne ne ragit tant qu'il n'y a pas de sang et de cadavres. Quant l'acteur (car c'est bien de cela qu'il s'agit), il n'a pas termin son discours. Il tente de ramener le silence. Nous travaillons aussi avec la prestigieuse Universit de Harvard dans la plus importante tude sociologique jamais ralise. Je vous mentionne quelques lments de cette tude, dont les rsultats seront rendus publics dans les plus brefs dlais: Jusqu'o un peuple peut il aveuglment suivre un candidat qui dit des btises rptition? Quelle est la tolrance relle des gens en matire de racisme, de sexisme, de misogynie, etc.? Combien de mensonges un politicien peut il dire sans perdre ses partisans? Quel est l'impact des lacunes du systme de l'ducation au sein de l'lectorat amricain en ce qui concerne sa capacit de comprhension, son jugement et son sens de l'analyse? combien de scandales un candidat doit il tre ml avant que son parti de mme que l'lectorat le rejettent?Jusqu'o le peuple amricain est il prt aller pour prserver le deuxime amendement de la constitution (le droit de porter des armes)? Combien de tueries massives seront ncessaires en sol amricain pour que les Rpublicains mettent fin leur association avec la NRA (National Rifle Association)? Je m'arrte ici, mais vous comprenez que jamais une tude n'aura eu une telle importance. Cette fois, le silence est total. Il en profite pour continuer. Son ton est compltement diffrent. Tout comme son teint, d'ailleurs. Exit le jaune; il est un peu ros.

retour